Les différentes psychothérapies




Il y a quatre grands courants de psychothérapies. Elles se distinguent notamment par leur origine, les techniques employées et les aspects privilégiés dans le travail thérapeutique.



L'approche humaniste ou existentielle

Cette approche considère que tout être humain a la capacité de diriger sa vie pour se réaliser pleinement et peut donc prendre des décisions importantes à tous les âges de son existence.

L’accent est mis sur le moment présent ("ici et maintenant"). Le thérapeute s'appuie sur la capacité de la personne à prendre conscience de ses difficultés actuelles, les définir, les identifier et y trouver des réponses satisfaisantes.
La thérapie va développer chez la personne la capacité à faire des choix personnels de manière autonome.

Les séances sont utilisées comme un lieu d'élaboration de nouvelles manière d'être ou d'agir, que la personne va pouvoir expérimenter au cours de la thérapie au fur et à mesure de son nouveau développement.

La personne qui consulte est considérée sur un pied d’égalité avec le thérapeute : chaque personne sait le mieux ce qui est bon pour elle-même.
Le courant humaniste s'appuie sur l'expérience consciente du patient.

Ce courant est développé notamment par Carl Rogers avec l'approche centrée sur la personne et par Éric Berne avec l'Analyse Transactionnelle.

L'approche cognitive, comportementale et émotionnelle

Pour l'approche cognitive, nos pensées, nos croyances sont issues des "schémas cognitifs" appris tout au long de notre développement et apprentissage et provenant de notre compréhension et intégration des phrases entendues et des comportements observés sur les autres personnes de notre entourage constituant notre quotidien (famille, école...).. Ces schémas cognitifs entrainent des émotions qui déterminent notre comportement.

Dans cette approche, les difficultés et les souffrances psychologiques d'une personne sont liées à ses pensées, émotions et comportements, parce que inadaptés à la situation.

L'approche cognitive donne des outils pour aider une personne à redéfinir ces schémas cognitifs, à baisser l’intensité des émotions envahissantes et à reprendre le contrôle sur les comportements lui portant préjudice.

Ainsi, au cours de la thérapie, les pensées, croyances et comportements, sont repérés pour être analysés puis modifiés. La personne peut alors apprendre de nouveaux comportements et remplacer les pensées et émotions non désirées par d’autres, davantage appropriées.

L'approche émotionnelle, ou 3e vague, considère que chacun porte en lui la capacité de débrancher le "pilotage automatique" qui l’amène à réagir de manière quasi instinctive à ses émotions et aux sollicitations extérieures.
Chacun a la possibilité de se reprendre en main, faire une pause, revenir à sa respiration, renouer avec son expérience et sa conscience du moment présent, en retrouvant une paix et une sérénité intérieure.

Aujourd'hui les outils des thérapies cognitives et émotionnelles sont souvent travaillés ensemble ce qui en fait une thérapie intégrative de premier ordre.


L'approche familiale ou systémique

Dans cette approche, nos problèmes surgissent et se maintiennent du fait de la nature des interactions et des mécanismes en jeu entre nous et notre entourage (famille, amis, équipe de travail...).

Après analyse de la situation, l'objectif de la thérapie est de modifier les relations entre la personne et son entourage en essayant au fur et à mesure d'autres types de fonctionnement. Tous les membres de la famille (ou du groupe concerné) peuvent y participer et collaborer aux propositions de changement.


L'approche psychanalytique (psychanalyse)

Cette approche fait appel à la notion d’inconscient, repéré par les actes et pensées dont le contrôle échappe à notre conscience (acte manqué, lapsus, rêve...).

Pour la psychanalyse, il y a un lien entre les difficultés actuelles et les conflits non résolus de l’histoire personnelle. La thérapie va amener la personne à prendre progressivement conscience de l’influence de ses conflits inconscients sur son fonctionnement actuel afin de les comprendre et de s’en dégager progressivement.



Texte rédigé par Agathe Lemoine psychologue psychothérapeute